CHARGEMENT

Financer une formation

Qu’est-ce-que le CPF ?

Le Compte Personnel de Formation (CPF) permet donc à toute personne, salariée ou demandeur d’emploi, de suivre, à son initiative, une action de formation. Votre Compte Personnel de Formation est crédité en heures à la fin de chaque année, dans la limite de 150 heures de formation sur 8 ans. Depuis janvier 2019, les heures sont transformées en euros à raison de 15 € par heure.

Copyright : moncompteformation.gouv.fr

 

Comment utiliser votre CPF ?

Votre démarche est personnelle : vous souhaitez acquérir de nouvelles compétences, faire reconnaître vos compétences, ou vous lancer dans un nouveau métier.

Vous êtes libre d’utiliser votre CPF comme vous le voulez. Vous pouvez l’utiliser pour financer, hors temps de travail, la formation de votre choix (à condition qu’elle soit éligible au CPF).
Si vous souhaitez suivre cette formation pendant le temps de travail, vous devez, au préalable, obtenir l’autorisation de votre employeur sur le calendrier et sur le choix de la formation.

Voir plus d’informations

Votre compte CPF n’est pas suffisant ? Pour couvrir la totalité de la formation, vous pouvez contacter votre conseiller en évolution professionnelle pour étudier avec lui les autres possibilités de financement.

Voir plus d’informations

Votre démarche formation s’inscrit dans le cadre de votre entreprise : en choisissant une formation éligible au CPF, cela permet à votre employeur d’en alléger le financement en mobilisant vos crédits CPF et en abondant ou en faisant abonder par différents organismes les heures manquantes.

Voir plus d’informations 

Mis à jour le 25-11-2019

A qui s’adressent nos parcours de formations éligibles CPF ?

A tous les actifs : salarié, demandeur d’emploi, agents du secteur public, travailleurs non-salariés (indépendants, artisans, commerçants, micro-entrepreneurs, auto-entrepreneur, agriculteur, artiste auteur…), professions libérales, professions non salariées, et leurs conjoints collaborateurs. Nos parcours sont accessibles aux personnes handicapées.

Vous connaissez les environnements Windows ou Mac, internet et la bureautique.

Mis à jour le 25-11-2019

Le CPF de transition professionnelle

La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel a créé le CPF de transition professionnelle. Le CPF de transition professionnelle permet des réorientations au cours de la vie professionnelle de chaque salarié. Il facilite l’accès aux formations longues à tous les salariés éligibles. C’est une autre manière d’utiliser votre compte personnel de formation pour changer de métier ou de profession. Il prend le relais du Congé individuel de formation (CIF).

Vous pouvez l’utiliser, à votre initiative, pour le financement d’une formation certifiante. Quelques conditions sont à connaitre si vous êtes :

  • Salarié(e) en CDI : vous devez avoir une ancienneté minimale de 24 mois, discontinue ou non dont 12 mois en entreprise, quels que soient la nature de vos contrats de travail
  • Salarié(e) en CDD : vous pouvez également l’utiliser pendant votre CDD ou durant une période de chômage. Votre formation doit débuter au maximum 6 mois après la fin de votre dernier contrat et vous devez avoir une ancienneté, en qualité de salarié, de 24 mois, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années, dont 4 mois en CDD consécutifs ou non, au cours des 12 derniers mois

Si vous êtes bénéficiaire de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH) ou licenciés pour motif économique ou pour inaptitude, aucune condition d’ancienneté n’est exigée.

Voir plus d’informations

https://www.fongecif-idf.fr/le-cpf-de-transition-professionnelle-1/

Comment financer son CPF de transition professionnelle ?

Le CPF a été un compte en heures depuis sa création en 2015. Il s’est transformé en compte en euros au 1er janvier 2019. Les heures acquises jusqu’au 31 décembre 2018 sont converties au taux de 15 euros de l’heure.

Nous vous invitons à vous rapprocher du Fongecif de votre région.

Nous vous invitons également à consulter moncomptedactivité.org, pour consulter le montant dont vous disposez sur votre CPF pour financer votre projet.

Mis à jour le 25-11-2019

Qu’est-ce que la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE. Cette certification qui peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

L’expérience d’un an (1607 heures) peut être une activité de :

  • salarié ou non,
  • bénévolat ou de volontariat,
  • responsabilités syndicales,
  • mandat électoral local ou d’une fonction élective locale,
  • participation à des activités d’économie solidaire, si vous êtes accueilli et accompagné par un organisme assurant l’accueil et l’hébergement de personnes en difficultés.

La VAE est une démarche individuelle

La VAE est une démarche individuelle, comme l’usage du compte personnel de formation (CPF), elle ne peut donc pas être exigée, ni par un employeur, ni par un tiers.

La VAE n’est pas :

  • une conversion automatique de l’expérience en certification ;
  • de la formation.

Quelle est la finalité de la VAE ?

Le finalité de la VAE est de valider sur preuves de savoirs, de savoir-faire et de compétences acquis dans une activité, afin d’obtenir sans formation ou avec un complément de formation, tout ou partie d’une certification après validation par un jury.

La VAE sert à :

  • Obtenir une certification
  • Mettre en cohérence sa certification avec son niveau de responsabilité
  • Valider son expérience pour soi
  • Faire reconnaître ses compétences
  • Obtenir un niveau de qualification permettant d’accéder à une formation d’un niveau supérieur ou de s’inscrire à un concours
  • Changer d’emploi
  • Evoluer professionnellement / Obtenir une augmentation ou une promotion professionnelle
  • Développer sa confiance en soi

Le coût de la VAE

La VAE a un coût qui varie en fonction de la situation du candidat, des tests et des épreuves nécessaires à la validation des acquis de son expérience et de l’existence ou non d’un accompagnement.

Il comprend des frais de dossier de recevabilité et d’inscription, des frais de validation (examen du dossier, jury…) et les frais éventuels d’accompagnement (prestation facultative, à la demande du candidat, qui porte sur l’ensemble du processus, de la réalisation du dossier de validation à la préparation du passage en grand oral).

Comment financer sa VAE

Votre employeur peut vous proposer de prendre en charge votre démarche de validation des acquis dans le cadre du plan de développement des compétences de votre entreprise.

Les actions d’accompagnement à la VAE sont éligibles au CPF.

Attention ! Il n’est pas possible de mobiliser votre CPF pour participer aux épreuves de validation (présentation devant le jury).

Voir plus d’informations sur les conditions et les modes de financement de la VAE.

http://www.vae.gouv.fr/espace-ressources/fiches-outil/financer-une-demarche-vae-particuliers.html

Mis à jour le 25-11-2019