CHARGEMENT
Retour

Les Soft Skills et la Formation Professionnelle : Décryptage !

12 septembre 2019 - Temps de lecture : 4 min

Tout le monde en parle, peu de gens savent vraiment ce que c’est. Nous parlons des Soft skills, les compétences non techniques, c’est-à-dire les compétences relationnelles. Nous avons rencontré Christian Castelli, Président Fondateur de C2 Consulting Group.

Pourquoi les Soft skills prennent tant d’importance dans la formation professionnelle continue ?

Tout d’abord, chacun s’accorde à dire que la formation professionnelle continue représente un investissement pour les entreprises. Elle a acquis une place importante et croissante en raison de la rapide évolution du travail. Pour être compétitive, engranger des résultats économiques, chaque entreprise doit assumer la responsabilité de développer les compétences professionnelles de ses employés. De même, pour être « employable » chaque individu doit constamment et continuellement accroître le profil de ses compétences et de ses connaissances tout au long de sa vie.  

Dans ce monde complexe, mouvant, hyperconcurrentiel, les entreprises accordent une importance toujours plus accrue aux compétences relevant du savoir-être, les fameuses soft skills. Elles sont devenues incontournables. 

Pourquoi les soft skills sont-elles devenues incontournables ?

A mesure que la complexité de la technologie et des processus augmente, c’est l’idée même du travail qui se transforme. Aujourd’hui travailler implique pour toutes les catégories de salariés et d’indépendants : « exploiter, gérer, et produire des informations », « partager des processus », « coopérer et interagir avec les autres », « communiquer et influencer »…..

Les attentes en termes de soft skills sont fortes, de la part des organisations comme de celle des salariés : les soft skills sont au cœur du portefeuille de compétences des salariés et professionnels indépendants de demain.

Soft Skills Définition : Mais que sont exactement les Soft skills ?

Les soft skills et les hard skills : quelle différence ? 

Elles constituent la contrepartie des compétences les plus connues, les Hard skills, c’est-à-dire celles que l’on peut quantifier, mesurer de manière objective, comme la maîtrise d’un logiciel, d’une langue étrangère, d’une habileté manuelle, ou d’un langage de programmation.

Les compétences Soft Skills

Les Soft skills comprennent les compétences liées aux traits de personnalité, au comportement, au style de communication et à toutes ces qualités empathiques et expressives que sont la capacité d’écoute et de rétroaction des interlocuteurs, l’adaptabilité aux contextes et aux situations ou encore la capacité d’apprendre à apprendre. 

Les Soft skills font la différence entre une personne et une autre, une entreprise et une autre. Ces compétences émotionnelles sont en partie innées mais elles peuvent être apprises, développées et améliorées dans une large mesure.

La recherche établit que la productivité d’un travailleur n’est due qu’à 15% à ses « Hard skills » (compétences techniques), contre 85% à ses Soft skills (compétences non techniques) (Aworanti, 2012).

Malheureusement, elles ne sont guère enseignées dans les cursus scolaires et universitaires.

Existe-t-il une classification de ces Soft-skills ?

La Commission européenne en 2011 a identifié 22 Soft-skills contenues dans cinq catégories distinctes :

  1. Les compétences d’efficacité personnelle
  2. Les compétences relationnelles et de service
  3. Les compétences d’influence et d’impact
  4. Les compétences axées sur la mise en oeuvre
  5. Les compétences cognitives

Liste de 10 Soft Skills

Si je devais en retenir 10, je retiendrais celles-ci :

  1. Résolution créative des problèmes complexes : comprendre, analyser, trouver la meilleure solution en sortant des sentiers battus, en créant des liens originaux et en proposant des changements.
  2. Négociation : Être disponible, à l’écoute, comprendre les raisons des autres et savoir trouver des compromis.
  3. Prise de décision : Savoir prendre des décisions efficaces, réfléchies, sans procrastiner.
  4. Team Management : Savoir exprimer, écouter, construire des rapports solides avec les membres de son équipe. Créer du consensus et de la confiance.
  5. Intelligence émotive : Reconnaître, Comprendre ses émotions et celles des autres.
  6. Initiative – Proactivité : Prendre des initiatives pour réaliser les projets, agir par anticipation.
  7. Gestion du temps : Planifier, organiser, gérer pour développer l’efficacité et la productivité dans le travail et les relations.
  8. Gestion du stress : Reconnaître les causes qui nous provoquent des tensions et agir pour en minimiser les conséquences. Rester concentré sur les priorités en ne transférant pas ses propres tensions aux autres.
  9. Apprendre à apprendre : Développer l’apprentissage collectif grâce à un esprit ouvert et à des méthodes de collaboration innovantes.
  10. Flexibilité – Adaptabilité : Savoir s’adapter à des contextes de travail différents, être ouvert aux innovations et disponibles à collaborer avec des personnes qui ne partagent pas votre point de vue.

Comment développer les soft skills ?

Quelles suggestions feriez-vous pour faire croître les Soft-skills en milieu de travail ?

  • Continuer à se former et à développer de nouvelles connaissances et compétences, à travers la formation professionnelle continue, avec une formation soft skills par exemple.   
  • Obtenir des informations supplémentaires sur son comportement en demandant explicitement aux autres de nous faire part de leurs commentaires ;
  • Dialoguer avec des collègues qui ont des missions, des tâches très différentes. 
  • Se tenir informé et découvrir les aspects de son travail qui vont au-delà de ses missions et tâches spécifiques.
  • Devenir avant tout un leader de soi, planifier son temps et ses activités de manière proactive (en respectant toujours les hiérarchies organisationnelles).
  • Établir un bilan personnel de ses mérites et de ses points d’attention en ce qui concerne les performances professionnelles récentes. 

Enfin pour les employeurs ?

  • Former et développer de nouvelles connaissances et compétences, à travers la formation professionnelle continue.  
  • Fournir aux collaborateurs l’espace et le temps nécessaires pour partager des informations, des problèmes et des succès afin d’accroître les capacités d’adaptation individuelles et de reconnaître les personnes les plus influentes.
  • Ne pas imposer de solutions aux problèmes, mais créer un environnement de partage d’informations et de connaissances qui permettent aux employés d’identifier des solutions innovantes.

 

Découvrez nos parcours de formation uniques, certifiants et éligibles CPF

Nos formations vous permettent de faire reconnaître vos compétences, d’évoluer plus vite dans votre entreprise ou de réaliser une reconversion professionnelle.